le blog de

Sébastien Garnero

 

Bienvenue sur mon blog !

RETROUVEZ-MOI TOUS LES MERCREDIS DE 21H À 23H

« Laisse parler les gens » en direct sur Tropiques FM !

libido et confinement

Éléments de réponse par Sebastien Garnero DR Psychologue, Sexologue clinicien

Vous n’avez plus de libido? Là encore, vous n’êtes pas seuls !

 

Christophe Barbier, dès l’annonce du confinement, prédisait doctement une hausse des naissances neuf mois plus tard. Même IKEA s’y voyait déjà. Mais si le temps passé à la maison nous offre plein d’occasions de se retrouver au lit, il semblerait que le confinement ait plutôt tendance à provoquer une baisse de la libido.

Vincent et son compagnon ont de la chance: chez eux, ils ont une chambre d’amis. Du coup, ils dorment, de temps en temps, chacun dans un lit différent. Une stratégie comme une autre pour ces deux Nantais qui essayent de retrouver un peu d’envie et de joie de vivre. “Et c’est vrai qu’on est de meilleure humeur au réveil.” 

Le reste du temps, ils ont “tendance à vouloir se créer chacun sa petite bulle et donc à avoir moins envie d’être ensemble”. De son côté, Simon, de Grenoble, y va cash: “Je fais le mort dans mon lit en me répétant: ‘Pourvu qu’elle ne tente rien, pitié!’” 

Le constat est là: on ne peut que noter une grosse baisse dans la fréquence des rapports sexuels chez Vincent, chez Simon, mais aussi un peu partout en France, alors même que beaucoup anticipaient un baby-boom pour la fin d’année, dont le mastodonte IKEA, qui s’est réorganisé en fonction.

Rien de plus normal, selon Sébastien Garnero, psychologue et sexologue installé à Paris. “On traverse une période anxiogène, source de stress, qui peut désactiver la libido.” Le confinement qui impose de vivre ensemble 24 heures sur 24 empêche également “de créer des espaces de manque qui sont importants pour le désir”.

Autre raison: le dérèglement de notre horloge biologique interne. “Trois quarts des Français souffrent de troubles du sommeil, poursuit le psychologue. On est aussi moins exposés à la lumière ambiante, ce sont là encore des facteurs qui affectent la libido.” 

Cette baisse du désir pourrait être une forme de révélateur dans certains cas, la promiscuité agissant comme “un amplificateur de tensions sous-jacentes, comme on l’a vu en Chine avec l’augmentation des séparations et des divorces”.

Afin de lutter contre cette mise en sommeil, Sébastien Garnero propose des stratégies. “Pour les couples avec enfants, il faut conserver des lieux d’intimité, comme la chambre à coucher. Se créer aussi des espaces individuels de rencontre intellectuelle à deux autour des livres, de l’art, du cinéma, voire pratiquer le massage.”

De son côté, Vincent pense déjà à l’après. “À la fin du confinement, je vais partir seul une semaine en vacances dans ma famille en Bretagne pour avoir le plaisir de retrouver mon compagnon ensuite.” Par Joachim BARBIER

https://www.society-magazine.fr/vous-navez-plus-de-libido-la-encore-vous-netes-pas-seuls/

FAIRE DES RENCONTRES APRÈS 50 ANS

Faire des rencontres après 50 ans : que penser des sites pour seniors ?

Comment trouver l’amour après 50 ans ? De plus en plus de célibataires seniors se tournent vers les sites et applis de rencontres dédiés à leur âge. Ont-ils raison de choisir Once Again, Disons Demain ou Lumen plutôt que Tinder ou Meetic ?

En France, il y a 9 millions de célibataires de plus de 50 ans et ils seraient, pour la plupart d’entre eux, prêts à tomber amoureux et à s’engager dans une relation sérieuse. En outre, les Français n’hésitent plus à surfer sur le web pour trouver l’amour. Par corrélation, les applis de rencontres qui leur sont dédiées se multiplient : Nos belles AnnéesDisons Demain, Once AgainElite Rencontre Senior et maintenant Lumen… Il y a de quoi matcher chez les seniors ! Alors, quel est l’intérêt de ces réseaux de rencontres particuliers ?

Le point de vue d’un psychologue sexologue

Santé magazine : Que conseiller à un quinqua qui veut refaire sa vie ?
Sébastien Garnero, docteur en psychologie et sexologue : De nombreux nouveaux couples se forment après 40 ans. Parce que les gens divorcent, que les enfants sont partis, ou que les enjeux professionnels sont moins forts, c’est en effet l’âge de la seconde jeunesse. Les sites de rencontres et applis présentent de nombreux avantages. Ils permettent à des gens isolés de se rencontrer. Ils aident aussi celles et ceux qui ne sont pas ou plus dans la séduction. Mais n’oublions pas les fondamentaux. De 50 à 60 ans,le travail reste souvent la principale « agence matrimoniale ». Après 60 ans, les activités sportives, culturelles ou associatives, comme la danse, les cours de langue, etc., sont autant d’endroits où les gens se rencontrent.

Santé magazine : Quels sont les pièges à éviter sur les applis et sites de rencontres ?
Sébastien Garnero : Il faut faire attention au piège de la mystification et aux arnaques aux sentiments. Le/la célibataire sans relation et désireuse d’en avoir une est la proie idéale pour certaines personnes malveillantes. Il convient donc de faire un travail sur soi-même afin de se prémunir de ces duperies : se demander ce qu’on attend de la rencontre (restauration estime de soi, libération du passé, etc.).

Ce qu’il faut retenir

Les applis destinées aux seniors permettent de cibler des profils qui correspondent davantage à leurs désirs spécifiques. Parce que trouver l’amour après 50 ans, ce n’est pas pareil qu’avant 20 ans : ils n’ont pas envie de draguer dans les bars ou les boîtes de nuit et ils cherchent à faire de véritables rencontres pour trouver une relation sérieuse. Ces sites permettent justement d’encadrer et de sécuriser les rencontres sur internet. Mais, ce qui rassemble les jeunes et les seniors, c’est le piège de la mystification et les arnaques à l’amour. Il faut donc faire preuve de prudence.

https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/le-blog-sexo-de-daisy-et-marine/faire-des-rencontres-apres-50-ans-que-penser-des-sites-pour-seniors-430098

× Commencer un Chat ?